IMAGES À CHARGE

13.05.15 - 30.08.15 

Le BAL, Paris 

La construction de la preuve par l'image
 
Depuis Alphonse Bertillon, pionnier de l’invention de prises de vue aériennes de scènes de crimes au XIXème siècle, jusqu’à la reconstruction d’une attaque de drone par l’armée américaine au Pakistan en 2010 par Eyal Weizman et son équipe, l’exposition invitera le visiteur à décrypter un dispositif visuel et sa capacité à donner à une image le statut de preuve.

PRESSE
«Grâce à une scénographie qui, elle aussi, interroge sur la manière de mettre en scène différents types de "preuves", grâce à la qualité d’analyse de chaque cas, cette exposition ausculte sous toutes les coutures le pouvoir des images. Une remarquable exposition pour sonder les mystères de la photographie.» Frédérique Chapuis | Télérama

«L’exposition se démarque par un accrochage clair et efficace.» Alice Aigrain | Toute la culture

«Première exposition au BAL sans œuvre et sans artiste,Images à charge est consacrée à l’image produite en tant que preuve par des experts, chercheurs et historiens dans des cas de crimes ou de violences individuelles et collectives.» | France Inter, 11/06/15

«Au Bal, à Paris, une exposition très convaincante passe en revue, du procès de Nuremberg aux attaques de drone, des dispositifs visuels qui ont servi de preuves à charge dans des procès de crime individuel ou de massacre collectif, par nature irreprésentables.» | L'Humanité, 23/06/15
 
Maîtrise d’ouvrage : Le BAL
Commissaire : Diane Dufour
Exposition conçue avec Luce Lebart, Christian Delage et Eyal Weizman et la contribution de Jennifer L. Mnookin, Anthony Petiteau, Tomasz Kizny, Thomas Keenan, et Eric Stover
Scénographie : Atelier Maciej Fiszer
Graphisme : Coline Aguettaz
Lumières : Cyril Delhorme / Le Bal
Maîtrise d’ouvrage : Le Bal
Superficie : 300 m²
 
LE BAL remercie vivement la Société Française de photographie, le musée de l'Armée, Forensic Architecture, La Préfecture de police de Paris, L'Institut de police scientifique et de criminologie de l'université de Lausanne, L'Institut catholique de Paris, Middle East Watch, Physicians for Human Rights, Daniel Blau Gallery, Krakow Photomonth Festival, Haus der Kultiren der Welt et Southeastern Center for Contemporary Art.

Exposition co-produite avec The Photographers' Gallery (Londres) et le Nederlands Fotomuseum (Rotterdam).

L'exposition bénéficie du soutien de la Maison Henriot.
Avec le soutien technique de Circad, Granon Digital et PICTO.

Partenaires média : Artpress, Connaissance des arts, Lensculture, L'Oeil de la photographie, Polka, Parisart, Wombat, TimeOut Paris, Télérama, Slash, France Culture

Crédit photo : Atelier Maciej Fiszer

IMAGES À CHARGE
Projets associés

Institut du monde arabe, Paris