OTTO FREUNDLICH (1878-1943), LA RÉVÉLATION DE L’ABSTRACTION

28.02.20 - 31.01.21

Musée de Montmartre, Paris

Le Musée de Montmartre rend hommage à un artiste pionnier de l’abstraction : Otto Freundlich. Installé en 1908 à Paris au Bateau-Lavoir, il rencontre Picasso, Braque, Delaunay… Freundlich est l’un des artistes engagés et visionnaires qui – au cœur de l’histoire tragique de l’Europe du XXe siècle – porte un message puissant en faveur d’un humanisme réinventé, opérant une synthèse entre les arts, la philosophie et la politique. Artiste allemand d'origine juive, son œuvre est stigmatisée en 1937 par le régime nazi comme symbole de l'"art dégénéré" et en partie détruite. Interné dès 1939 dans des camps pour "ressortissants des puissances ennemies", Freundlich est déporté et assassiné au camp d’extermination de Sobibor, le 9 mars 1943.

L’exposition met en lumière comment, par la multiplicité de ses créations et par sa pensée philosophique, il joue un rôle précurseur dans la conception de l’art moderne.

PRESSE
«Otto Freundlich recherchait dans son art la spiritualité, par le biais des formes et de la fusion entre les couleurs. Cette exposition met en exergue un artiste visionnaire qui joua un rôle majeur dans la conception de l’art moderne, par la diversité de son œuvre, par ses recherches plastiques et par sa pensée philosophique.» | Fondation de France

«L’exposition est donc une occasion unique de découvrir l’œuvre puissante et la vie tragique d’un artiste qui marqua l’un des mouvements les plus importants de l’art de la première moitié du XXe siècle, l’art moderne.» | Société Kléber Rossillon

«À proximité du Bateau-Lavoir où il a séjourné, le musée de Montmartre, qui rouvre le 30 mai, organise une grande rétrospective sur ce peintre mésestimé, humaniste voguant entre la France et l’Allemagne.» Louis Gevart | Beaux Arts Magazine, 14/03/20

«Première à Paris depuis 1969, cette exposition monographique acquiert tout son sens dans le quartier du Bateau-Lavoir, où l’artiste a habité durant une période courte mais révélatrice (1908-1912). Le parcours chrono-thématique a le mérite de fournir les éléments de contextualisation nécessaires sur cet artiste d’origine juive peu connu du grand public et souvent réduit à l’exposition organisée par le régime nazi « L’art dégénéré », pour laquelle une de ses sculptures fit la couverture du catalogue.» Alix Bancarel | Le Journal des Arts, 09/06/20

Maîtrise d’ouvrage : Musée de Montmartre / Kléber Rossillon
Commisariat
: Christophe Duvivier, directeur des musées de Pontoise
Saskia Ooms, responsable de la conservation du Musée de Montmartre
Maîtrise d’oeuvre : Atelier Maciej Fiszer
Graphisme
: Eric&Marie
Conception lumière
: Atelier Maciej Fiszer
Superficie
: 250 m²

Exposition organisée en partenariat avec le musée de Pontoise.

Projets associés

Cité de l'architecture & du patrimoine, Paris

Galeries Nationales du Grand Palais, Paris