LA COMÉDIE HUMAINE, BALZAC PAR EDUARDO ARROYO

06.02.20 - 16.08.20

Maison de Balzac, Paris

Avec cette nouvelle exposition, la Maison de Balzac présente un artiste qui est le seul à s’être intéressé à la fois à la figure de Balzac, aux personnages tirés de ses romans mais aussi aux endroits où l’écrivain a vécu. À travers une trentaine de peintures, collages et dessins, réalisés depuis 2014, La Comédie humaine, Balzac par Eduardo Arroyo montre comment cet artiste utilise sa connaissance très fine de Balzac pour se pencher sur ses propres impressions.

Portraits de l’écrivain, intérieurs et personnages deviennent ainsi le prétexte à un vagabondage dans les souvenirs, à une narration qui prolonge les mémoires du peintre. Les oeuvres nous invitent à une promenade dans le Paris d’hier et portent une rêverie nourrie de souvenirs liés à cette ville, explorent des sensations qu’Arroyo place dans la lignée des romans d’Aragon. Littérature et peinture se croisent tant et si bien qu’elles se fondent.

PRESSE
«Le public pourra découvrir une trentaine de ses peintures, collages et dessins qui ainsi mis à la suite, peuvent représenter une sorte d’autobiographie de l’écrivain, puisque Arroyo y décline les personnages emblématiques de La Comédie humaine, des portraits de Balzac sur différentes époques, ainsi que des illustrations des différents endroits où vécut l’écrivain.» | Art Critique, 27/01/20

«[...] La Comédie humaine, Balzac, par Eduardo Arroyo, une exposition autant littéraire que picturale, conçue comme une promenade dans les souvenirs de l’artiste, de la même manière qu’il a conçu ses œuvres, à partir de ses rencontres.» | Le Café pédagogique, 12/06/20

«Eduardo Arroyo est l’un des rares artistes, pour ne pas dire l’unique, à s’être intéressé à la fois à la figure de Balzac, à ses domiciles et à ses personnages. En 2015, il avait même projeté de publier une Comédie humaine illustrée par ses soins – projet colossal resté à l’état de chantier à la suite du décès de l’artiste survenu en 2018. La Maison de Balzac, où vécut l’écrivain de 1840 à 1847, lui rend un bel hommage posthume en présentant une trentaine de ses peintures, collages et dessins dédiés à l’œuvre de Balzac.» Maxime Grandgeorge | Arts in the City, 11/05/20

«À travers une trentaine de peintures, collages et dessins, l’exposition offre un bel aperçu de son art, de sa capacité à croiser littérature et peinture, de sa liberté de ton, de l’exubérance de son talent à rendre l’expressivité des figures, de sa dérision face à la dramaturgie de la vie.» Catherine Rigollet | L'agora des arts

Maîtrise d’ouvrage
: Paris Musées
Commissariat : Yves Gagneux, directeur de la Maison de Balzac
Maîtrise d’oeuvre : Atelier Maciej Fiszer

Projets associés

Cité de l'architecture & du patrimoine, Paris

Galeries Nationales du Grand Palais, Paris